Effondrement du nombre de prêts immobiliers émis

News
Le 23/10/2022

Le relèvement du taux d'usure à 3,05 % début octobre a été une bouffée d'oxygène pour certains, mais la parenthèse a été de courte durée. En effet les problèmes sont loin d'être réglés, constat que partagent tous les courtiers en crédit. La rentabilité des crédits immobiliers se dégrade pour les banques, qui par conséquent prêtent moins. Ce rétrécissement de l'offre de prêt a un impact direct sur les emprunteurs aux dossiers les moins faciles : plus de 45 ans, revenus modestes, etc. Pour faire repartir la machine, les courtiers plaident pour une mise à jour mensuelle du taux d'usure, au lieu de tous les 3 mois.